Nouvelles recettes

Un avant-goût de la nouvelle Trattoria de Jamie

Un avant-goût de la nouvelle Trattoria de Jamie


Aaaah, Richmond-Upon-Thames ! Pour ceux d'entre vous qui ont la chance d'avoir visité ce quartier du Surrey à Londres, vous saurez qu'il fait écho aux fantômes Tudor et au génie architectural géorgien. La royauté britannique du rock a des maisons ici (Mick Jagger et Pete Townsend parmi eux) et la rivière serpente au-delà de la pierre mielleuse et de la grandeur palladienne.

Bien que l'un des plus grands pubs du monde se trouve ici - le Roebuck sur le chemin du parc (presque en face du pad de Pete Townsend si vous êtes intéressé ou un harceleur) - il y a une surabondance assez évidente d'offres de nourriture homogènes à côté de quelques bonbons restaurateurs indépendants. Eh bien maintenant, les gens et les visiteurs de Richmond, il y a un endroit pour garder les rock'n'rollers heureux - surtout si vous aimez la cuisine italienne. Au lieu d'ouvrir l'un des Italiens de son vaisseau-mère Jamie dans cet endroit du village, Jamie essaie la première de ses nouvelles Trattorias ici.

C'est comme un Jamie's Italian; pas aussi grand, mais tout aussi intelligent, avec un intérieur punky habillé et un menu différent - bien que certains des grands frappeurs restent (linguine aux crevettes et le Gennaro Burger pour n'en citer que deux). Des tas d'options de partage ornent les antipasti, ce qui est tout aussi bien que j'avais ma femme et mes deux garçons avec moi et ils étaient affamés alors que nous venions du royaume d'Essex - toutes les 90 minutes.

Nous avons été accueillis par le brillant Ruben qui nous a fait nous sentir comme chez nous et nous a informés de toutes les promotions, qui comprenaient un filet de goberge vraiment charmant. Les enfants ont également reçu les petits extras sympas d'un Etch-a-sketch à l'ancienne et d'un viseur 3D.

Nous sommes devenus fous pour les antipasti (entrées italiennes, si vous voulez). Nous avons commandé la crocchetta - des croquettes de pommes de terre remplies de cheddar Westcombe gluant, de parmesan et d'un soupçon de sauge - des paquets de confort parfaits. Soit dit en passant, si vous n'avez jamais essayé les olives vertes Cerignola des Pouilles incroyablement bonnes pour lesquelles les restaurants de Jamie sont réputés, vous devriez le faire. Ce sont des monstres verts mûrs et crémeux, et tout simplement les meilleurs sur terre.

Les calmars croustillants étaient superbes - légèrement saupoudrés de paprika et de tout ce qu'ils devraient être, et plus encore. La mortadelle à la pistache avec de petits cornichons infusés au piment a fait mouche, et la Baby Mozzarella incroyablement crémeuse était parfaite pour les petits doigts (et mes gros gros!).

Nous ne pouvions tout simplement pas nous arrêter là, je devais avoir des pâtes. Récemment, Gennaro avait visité le bureau avec la plus grosse truffe que j'avais jamais vue, un vrai whopper, donc les tagliatelles à la truffe étaient un must ; un soupçon de muscade l'envoie dans l'espace. Si bon.

Les garçons avaient des curseurs de hamburger et une pizza. Cette pizza était généreuse; au feu de bois et tout ce qu'une pizza incroyable devrait être.

Oui, nous avons eu des desserts. Un gâteau au chocolat collant (deux) à partager, puis nous avons terminé et sommes sortis dans la soirée de Richmond pour une pinte rapide au Roebuck - pas de Pete Townshend, mais la nourriture au trat avait déjà secoué la fête!

Pour plus d'informations, les réservations et le dernier menu, visitez le site Web de Jamie's Trattoria.


Les recettes du goût de l'Italie de Jamie Oliver

J'adore l'Italie, je ne peux pas en avoir assez. Il s'agit d'aller au cœur de la cuisine italienne et, franchement, de célébrer la joie absolue de la bonne cuisine italienne. Quel plaisir absolu.

En Italie, une chose qui reste merveilleusement cohérente est que tout le monde est incroyablement passionné par la nourriture. Il a toujours été ouvertement célébré comme étant pour tout le monde et placé au cœur de tout ce que font les Italiens. Il est important de noter que, quelle que soit leur richesse ou leur pauvreté, la plupart des Italiens mangent très bien - une nourriture simple, belle et réalisable est la norme. Adoptant l'attitude italienne – une obsession indéniable pour les ingrédients de saison, une approche frugale du shopping, une cuisine simple et sensée et un peu de magie, l'amour – vous servira bien sur le chemin de la cuisine parmi les plus spectaculaires repas à déguster en famille et entre amis.

Recettes Taste of Italy de Jamie Oliver Voir tout

Recette Jamie Oliver Taste of Italy: Salade d'abricots grillés au thym fleuri, mozzarella, baies roses et prosciutto

Recette Jamie Oliver Taste of Italy: Poulet Salina – Belles aubergines douces parfumées & Tomates aux câpres

Recette de Jamie Oliver Taste of Italy: Carbonara classique et chapelure de cèpes croquants

J'ai eu la chance de visiter l'Italie plusieurs fois au cours des 25 dernières années, et pendant cette période, j'ai vu, appris, goûté et bu beaucoup de choses merveilleuses. Mais j'ai aussi remarqué un changement dans la culture culinaire italienne. Les traditions et les recettes séculaires des vraies matriarches de la cuisine, les nonnas et les mammas qui sont le cœur battant de la maison italienne, risquent de se perdre. L'incroyable héritage qui s'est transmis de génération en génération s'éteint avec le temps, les vies deviennent plus occupées et la technologie permet de prendre des raccourcis plus facilement. Dans cet esprit, je veux vous montrer à quel point il peut être facile de cuisiner de la bonne nourriture italienne.

Ainsi, au cours des deux dernières années, j'ai voyagé à nouveau en Italie, où il y a toujours tant à découvrir, à rencontrer des nonnas et des mamans, dont beaucoup cuisinent depuis plus de 50 ans. J'ai eu l'honneur de cuisiner avec ces femmes merveilleuses et d'apprendre certains de leurs secrets. Toutes les personnes que j'ai rencontrées au cours de ce voyage souhaitaient partager avec moi leurs précieuses recettes et leurs conseils afin que, à mon tour, je puisse tout vous transmettre et maintenir leurs traditions vivantes.


Questions et réponses sur la cuisine : Jamie et Steve Komorek, propriétaires de la Trattoria Marcella

Un deuxième emplacement pour les frères Komorek. et cela n'a pris que 17 ans.

Photographie de Kevin A. Roberts

Steve et Jamie Komorek possèdent et exploitent la Trattoria Marcella, l'un des restaurants de destination les plus populaires de Saint-Louis, dont le succès est dû en grande partie à leur interaction fraternelle : ils sont ensemble jour et nuit et ils partagent le même éthique de travail, philosophie d'entreprise et maison de vacances. Même leurs numéros de téléphones portables sont séparés par un chiffre. Aujourd'hui, après plusieurs expansions et 17 ans de prospérité, ils ont choisi ce mois-ci - dans l'une des périodes les plus difficiles de l'industrie de la restauration - d'ouvrir un deuxième emplacement, Marcella's Mia Sorella (14464 Clayton). Malavisé ? Ivre de succès ? Astucieux? Nous pensons maintenant que c'est le dernier, mais il a fallu les deux pour nous convaincre.

Avez-vous toujours été proches les gars?

Jamie: Nous avons partagé une chambre en grandissant et nous avons trois ans d'écart, nous avons donc passé beaucoup de temps ensemble. Nous vivons toujours en face l'un de l'autre.

Stéphane : Mais nous sommes vraiment opposés à bien des égards, mais des opposés très compatibles. Comment? S : Les désaccords ne durent jamais longtemps. nous nous sommes maudits puis sommes allés déjeuner 10 minutes plus tard.

Vos débuts respectifs dans le métier ?

S : Treize ans chez les Slay à Grantwood.

J : Mon oncle ne voulait pas m'engager chez les autres Slay's à Hampton, alors j'ai occupé des tables chez Bartolino's. J'avais 12 ans.

Les clients semblent vraiment aimer les très jeunes busboys.

J : J'ai travaillé pour 10 $ la nuit et j'ai fait beaucoup de pourboires. J'étais un arnaqueur. J'ai toujours eu de l'argent liquide. c'est la partie qui m'a eu.

S : Bousculer était un naturel. Vous vouliez l'approbation de vos collègues, alors vous vous êtes précipité. Et l'argent est venu avec l'agitation.

Que faisiez-vous avant d'ouvrir votre propre maison?

J : J'attendais des tables pour Greg Perez chez Painted Plates.

S : Je dirigeais la cuisine du restaurant de tapas de Piccolo dans le bâtiment Met Square. J'avais aussi travaillé à Vegas, et pour David Slay en Californie.

Vous avez tous les deux grandi dans l'entreprise. Des histoires de restaurant insolites en grandissant?

J : Les soirs de week-end chez Slay, je me souviens que nos parents nous mettaient dans une salle de banquet, poussaient deux chaises ensemble, nous couvraient d'une nappe et disaient "Nous viendrons te chercher quand nous serons prêts."

Autres? Je sais que vous en avez une centaine.

J : Il y a vingt ans, un samedi soir chargé à Painted Plates à U City, la police arrêtait trois enfants dans la rue, les menottait juste devant la porte, leurs visages collés contre nos fenêtres avant. C'était tout un spectacle. C'était comme un film.

J'aimerais avoir un dollar pour chaque histoire de restaurant comme ça.

J : Un habitué de Trattoria, un gars très intéressant dans ses années 90 nommé Rawlings Brewer, boirait un Johnnie Walker Black, tous les jours - et jamais plus d'un, mais vous feriez mieux de le remplir jusqu'en haut - et de raconter des histoires . Un jour, il parlait de Charlie Lindbergh, qu'il connaissait. Il avait été dans les quatre stades de baseball de St. Louis.

S : Son joueur préféré était Honus Wagner. Honus Wagner ?

J'espère qu'il possédait une de ses cartes de baseball.

S : La meilleure récompense pour être dans cette entreprise est de nouer de telles relations. Nous avons beaucoup appris rien qu'en écoutant ce type.

J : C'est vrai. Des pierres précieuses comme Mr. B vous feront traverser tous les clients fous et les situations dingues.

Avez-vous déjà pensé que vous seriez partenaires?

J : Nous avons élaboré ce plan pour faire notre propre place en revenant de Las Vegas.

S : Nous avons roulé toute la nuit. Ce rêve et ce plan fous nous ont peut-être frappés alors que nous ne pensions pas trop clairement.

Avez-vous déjà été ne pas dans le business?

J : J'ai vendu du matériel de bureau pendant trois ans. Ce n'était pas très amusant.

S : Quand j'avais 12 ans, je n'étais pas dans le business.

J : Mais dans notre annuaire de 8e année, à côté de « Carrière future » ​​de Steve, il y avait « restaurateur/chef ».

S : J'ai donc toujours su que c'était ce que je voulais faire.

Êtes-vous déjà allé à l'école de chef?

S : Ce n'est qu'à l'âge de 37 ans que j'ai été invité par le gouvernement italien à participer à un programme de maîtrise en Italie.

J : Nous agrandissions le restaurant et il choisit ce moment pour aller en Italie pendant 16 semaines. Avec l'ouverture de Mia Sorella, je pense que je suis sur le point de suivre ce cours de vin de 16 semaines que j'ai toujours voulu suivre.

Jamie, avez-vous votre mot à dire dans la cuisine ?

J : Seulement s'il me demande mon avis. Ce qui arrive. Parfois. Nous savons où se trouvent nos talents.

S : Quand nous avons commencé, c'était moi dans la cuisine et Jamie par terre. Point final. Je ne savais pas que j'allais faire la dure du marché.

J : C'est ce qu'il pense.

Avez-vous un énoncé de mission dans votre cuisine?

S : C'est simple. Ne faites que ce que vous pouvez faire, mais faites-le bien.

J : Il en est de même pour le service. Nous ne sommes peut-être pas les meilleurs, mais ce que nous faisons, nous le faisons bien.

Vous avez maintenu un personnel vétéran.

S : La personne ayant le moins d'ancienneté a trois ans. Notre lave-vaisselle y est passé huit, le serveur moyen, huit.

J : Joey Campisi est avec nous depuis le premier jour. Nous sommes l'un des rares endroits locaux à pouvoir prétendre à un personnel de service professionnel. C'est assez rare.

Alors quel est le secret ? Beaucoup de restaurateurs veulent savoir.

S : Il y a un esprit de compétition au Tratt, les maillons faibles ont tendance à être éliminés d'eux-mêmes, donc si vous ne faites pas votre poids, vous devez y aller. Heureusement, la plupart montent à bord.

Si votre frère n'était pas là, que feriez-vous tous les deux ?

J : Quelque chose dans le commerce du vin.

S : Voitures ou immobilier. Je peux rêver grand avec l'un ou l'autre. Nous avons des propriétés au centre-ville qui ont été plusieurs choses différentes dans mon esprit.

Vous avez considérablement agrandi le Tratt depuis sa création.

J : En 1998, nous sommes passés de 60 sièges à 100 puis, en 2004, nous sommes passés à 150.

S : Notre idée était "développons cette chose". Gardons tout sous un même toit pour que nous puissions tous gagner décemment notre vie. Et nous le faisons.

J : Mais les familles s'agrandissent. notre propre plus la famille du restaurant. Nous voulons prendre soin de gars comme Joey Campisi.

Alors, allez-vous emmener des employés clés dans le nouveau lieu ?

J : Étonnamment, la plupart d'entre eux ne veulent pas rester au Tratt et nous pouvons vivre avec ça. La plupart de la formation se fera ici. Il y a un coût, mais nous le considérons aussi comme un luxe.

S : Mia Sorella est une entité complètement séparée. Si vous voulez quelqu'un au Tratt ou quelque chose au Tratt, vous devrez y aller.

Les produits phares comme le risotto au homard et le fritto misto réapparaîtront-ils chez Mia Sorella ?

S : Non. Nous ne voulons pas d'un deuxième Tratt, nous devons créer une nouvelle identité. Les clients de Trattoria me supplient d'ajouter la salade aux portabelles que je viens de créer. Devinez où il apparaîtra ?

Alors, est-il plus facile de créer un article signature en vendant quelque chose de moins cher, ou en créant un tout nouvel article ?

S : Le menu de Sorella sera composé des spécialités à succès du Tratt, et me permettra d'essayer les mille que je n'ai pas pu faire.

J : On fait des toasts rav's à Sorella, mais c'est tout.

S : La raison pour laquelle je ne peux pas changer le menu du Tratt est à cause de tous les plats signature.

J : Le fritto misto est commandé par presque toutes les tables.

Ferez-vous un jour des variations sur ces classiques ? Tu devras.

J : Le but est de créer quelque chose de similaire au frito misto, mais différent. Mais jusqu'à présent, nous ne prévoyons aucun type de risotto, par exemple, mais nous nous concentrons davantage sur la pizza.

Pizzas basiques ou gourmandes ?

S : Les deux, vraiment. Des ingrédients plus frais et de qualité et de nombreux fromages différents, mais en utilisant une méthode de cuisson plus basique, je ne suis pas sûr que les familles - les enfants en particulier - apprécient une pizza au feu de bois, par exemple. Les enfants ne comprennent pas ce char.

J : Ce qu'il ne vous a pas dit, c'est que nous possédons déjà un four en pierre Baker's Pride.

Ferez-vous les pâtes de Sorella sur place ?

S : Une plus grande partie de ces pâtes seront faites maison, mais pas toutes. Certains plats de pâtes fonctionnent mieux avec un produit séché.

Le prix de la Sorella sera-t-il similaire à celui de la Tratt ?

J : Oui, pas plus haut car nous sommes dans le comté.

S : C'est peut-être même moins cher. Le volume et l'efficacité peuvent rendre cela possible. Limiter les réservations peut y arriver.

Il vous a fallu un certain temps pour ajouter un patio à Marcella. Quelle est l'histoire à Sorella?

J : Ouais, nous avons finalement compris celui-là. C'est un incontournable. Donc ta réponse est deux patios, un à l'avant et un à l'arrière qui surplombe un petit lac.

L'un ou l'autre sera-t-il couvert ?

J : Pas encore. Couvert de parapluies, peut-être.

Alors la grande question, pourquoi choisir un bien immobilier aussi cher, qui nécessite une construction totale ?

S : Notre première question était : « nous avons réussi dans un endroit quelque peu caché du sud de St. Louis, combien d'affaires aurions-nous fait à un endroit « A », dans le même quartier que la plupart de nos clients ? »

N'y a-t-il pas des restaurants clé en main dans les emplacements résidentiels « A » ?

J : Peu de la plupart sont dans des emplacements "B". Cela devrait vous dire quelque chose.

S : Une fois que nous avons annoncé où nous allions, je ne peux pas vous dire combien de clients ont dit "J'habite juste à côté de votre nouvel emplacement!" Cela ressemblait à presque tout le monde.

Mais alors le Tratt perdra "presque tout le monde".

J : Je ne pense pas que nos clients fidèles - ceux qui viennent voir des serveurs de longue date comme Joey - cesseront de venir. De plus, notre clientèle d'affaires ne va nulle part. Je ne suis pas inquiet.

S : En réalité, Sorella divise la distance pour beaucoup d'entre eux. Et c'est la bonne taille : 100 sièges. Je ne suis pas inquiet non plus.

J : Lorsque nous avons ouvert en 1995, il semblait que les habitants du comté étaient conditionnés à se rendre en ville pour manger. Ce n'est plus aussi vrai.

Surtout dans une économie pauvre, il semble que les convives veulent rester plus près de chez eux.

J : J'ai entendu dire que l'alcool joue un rôle là-dedans aussi. Personne ne veut boire et conduire à travers cinq municipalités sur le chemin du retour. Nous voyons beaucoup plus de taxis et de chauffeurs qu'avant.

S : Tout l'acte de boire est maintenant réfléchi comme il ne l'a jamais été auparavant.

J : Et chaque arrestation de type Pinkel et LaRussa le renforce.

Quel rôle le design a-t-il joué chez Mia Sorella ?

J : Les gens sous-estiment l'importance du style, du design et de la fonctionnalité. C'est essentiel parce que vous êtes obligé d'y faire face tous les jours. C'est là que les opérations clés en main existantes peuvent devenir un cauchemar. Beaucoup ne fonctionnent tout simplement pas.

S : Sorella est une chance pour nous de rationaliser et de simplifier et de redevenir créatif.

Steve, tu as passé du temps à cuisiner en Italie. Quelle est la plus grande leçon que vous ayez apprise ?

S : Donnez aux gens ce qu'ils veulent. A mon retour, j'avais toutes ces bonnes idées, comme les tripes. Tout le monde en Italie mange des tripes, et j'adore les tripes, alors j'étais tellement excité de le faire ici. Réponse en ligne plate. Alors je l'ai abandonné à contrecœur, mais avec sagesse.

Pourquoi avez-vous attendu si longtemps pour faire l'emplacement #2 ?

S : Au fil des ans, nous avons examiné probablement des centaines de transactions. Nous n'avons jamais regardé. Nous avons toujours écouté. C'est l'un des rares accords ne nous obligeant pas à abandonner un premier-né.

J : De plus, nous avons tous senti que l'économie s'améliore. Cela a aussi aidé à faire avancer les choses. Et, cette zone est riche, juste au cas où elle déciderait de décrocher à nouveau.

Quels étaient tes paramètres ?

S : C'est drôle, nous avons dit que si nous devions ouvrir un autre endroit, ce serait un restaurant existant dans un immeuble indépendant, et nous serions propriétaires de la propriété. Aucun de ceux-ci ne s'est produit ici. Mais l'accord avait du sens. Le développeur, Bob Brinkmann, était un bon ami de mon grand-père. Il nous voulait vraiment là-bas.

J : J'ai 48 ans, Steve 45 si cela devait arriver, cela devait arriver maintenant.

L'activité de la Trattoria est bâtie autour du vin. Idem pour Sorella ?

J : On inventorie une quantité ridicule de vin au Tratt, 4000 bouteilles. J'ai mis autant d'efforts et de concentration pour créer une carte des vins plus petite mais égale à Sorella. Moins de bouteilles, mais plus de vins au verre, à commencer par 20. Je suis prêt à les cultiver.

Existe-t-il une nouvelle technologie pour conserver la fraîcheur des bouteilles de vin ouvertes ?

J : Non. Juste des systèmes différents, mais ils utilisent tous des gaz inertes comme l'argon pour empêcher le vin de s'oxyder. Il est également disponible dans les magasins de vin.

Et la bière ? Ce marché ne fait que s'agrandir.

J : Depuis l'achat d'A-B par InBev, nos clients sont plus à l'aise pour expérimenter les microbrasseries. Nous aurons de la bière pression, chose que l'espace ne permettait pas au Tratt.

S : Pourtant, beaucoup de nos clients plus âgés préfèrent encore quelque chose de plus générique, comme un Bud Light ou un Mich Ultra.

J : J'ai été sevré sur Busch et Bud, donc il y a quelques années je me suis rééduqué.

Et les cocktails ?

J : Matt Seiter a travaillé pour nous…

S : Avant de devenir célèbre à Sanctuaria.

J : Mais il a lancé le bal dans notre bar : jus de fruits frais, décoctions brouillonnes, passion.

C'est un tout nouvel espace. Cela se traduit-il par « espace contemporain ? »

J : Non. Par exemple, nous avons réussi à localiser le vieux bar en noyer du Rick's Cafe American à Des Peres. Il était entreposé à Marthasville, MO.

D'autres craintes ou appréhensions ?

J : Saison de bal. Les busboys du week-end se font rares pendant la saison des bals.

Quel est le meilleur travail dans un restaurant ?

S : Vestiaire. C'est saisonnier, mais les gens peuvent gagner 100 $ en une nuit.

J : Terminé. Je vais y faire entrer ma femme. Sérieusement, l'argent est bon. Une fois, j'ai travaillé avec une fille ici qui a fait ses valises et a déménagé au Minnesota, simplement parce que la saison des manteaux était plus longue. Histoire vraie.

Une envie de faire encore un autre endroit ?

J : Nous sommes propriétaires du centre-ville. C'est peut-être la prochaine étape pour nous. Finalement.

S : J'adorerais ouvrir un endroit comme Stevie's Sausage Company. Quand je suis revenu d'Italie, je faisais mon propre salumi, mais les gens n'étaient pas réceptifs et nous avons fini par le donner. Tout ce qu'ils voulaient, c'était le fritto misto !

Comment te détends-tu?

S : Avec nos familles, ensemble. Nous appelons le dimanche « Jour du plaisir ». Église, puis brunch à la Brasserie ou Cielo avec Jamie et ma sœur. Nous sommes tous meilleurs amis.

J : Nous travaillons tous aux mêmes horaires, c'est donc naturel. Nous suivons souvent avec un dîner en famille le dimanche soir.

S : Un dimanche récent, nous avons eu une cuisson de poulet frit, mon fils de 14 ans contre moi, lors d'un test de dégustation à bulletin secret et à l'aveugle. Il a fait toutes sortes de recherches et il m'a battu. Le sien était mariné, assaisonné, pané au babeurre, assaisonné à nouveau. J : Cela ressemble à un spécial possible: "Mieux que le poulet frit de papa".

S : Jamie et moi avons toujours recherché la meilleure façon de préparer un article. nous l'avons peut-être transmis.


1. Coupez les pommes de terre plus grosses en deux, puis faites-les cuire dans une casserole d'eau bouillante salée pendant 15 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres, en ajoutant les petits pois à la fête pendant les 3 dernières minutes.

2. Pendant ce temps, frottez l'agneau partout avec 1 cuillère à café d'huile d'olive et une pincée de sel de mer et de poivre noir. En commençant le gras vers le bas, faites saisir l'agneau dans une poêle antiadhésive à feu moyen-vif pendant 10 minutes, en le retournant régulièrement jusqu'à ce qu'il soit noueux mais rougissant au milieu, ou utilisez votre instinct pour cuisiner à votre goût. Débarrasser dans une assiette pour se reposer, puis, avec la poêle à feu doux, faire une liqueur en remuant avec un peu d'eau et un peu de vinaigre de vin rouge pour ramasser tous ces jolis petits morceaux collants, en la laissant coter lentement jusqu'à nécessaire.

3. Égouttez les pommes de terre et les petits pois, versez-les dans la casserole à liqueur, ramassez la majeure partie du basilic, ajoutez le pesto et mélangez bien le tout. Servir avec l'agneau, tranché finement, puis verser sur le jus restant. Ramassez les feuilles de basilic restantes et rentrez-les.

• Vous pouvez utiliser des côtelettes d'agneau, du filet de bœuf, des poitrines de poulet ou toute autre coupe de choix.

• Remplacez les pois par des fèves ou même des asperges tranchées.

Jamie: Continuez à cuisiner et continuez, le vendredi à 19h30 uniquement le 10.


Club de livres de cuisine de novembre : livre de recettes de Noël de Jamie Oliver

Vous complotez déjà quoi servir à Thanksgiving , alors pourquoi ne pas prendre une longueur d'avance sur Noël pendant que vous y êtes ? Si le 25 décembre marque votre fête préférée de l'année, alors vous voudrez jeter un coup d'œil au dernier livre de Jamie Oliver, Livre de recettes de Noël de Jamie Oliver. Dans ce livre de plus de 400 pages, le chef britannique a passé dix-sept ans à peaufiner des recettes pour qu'elles soient dignes de n'importe quelle table de fête, des cocktails aux rôtis, en passant par les cadeaux comestibles, les plats de fête et les nouvelles utilisations des restes.

Assurez-vous de nous rejoindre demain soir, mercredi 15 novembre à 18 h. pour notre prochain cours du Cookbook Club, qui met en lumière Livre de recettes de Noël de Jamie Oliver. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de l'une des contributions alléchantes du livre: un camembert chaud et gluant servi avec des rouleaux de romarin à séparer. Si vous aimez la recette qui est montrée ici, rejoignez-nous ce mercredi, lorsque nous présenterons certains de nos autres favoris du livre, y compris la dinde avec sauce, sauce aux canneberges et tarte aux pommes, qui seront tous sur le menu . Un billet de 60 $ par personne comprend une démonstration de techniques d'une heure et demie à deux heures, une dégustation des recettes du livre, préparées pendant que vous regardez, ainsi qu'un exemplaire de Le livre de recettes de Noël de Jamie Oliver.

Les cours sont disponibles dans tous les magasins, mais les places sont limitées et les réservations sont obligatoires. Demander plus d'informations ou alors contactez votre magasin local pour plus de détails .

Larme de camembert au four ‘N’ Partager Rouleaux spongieux au romarin

Ce sont des choses très amusantes à faire, jolies, savoureuses, et généralement tout le monde a un camembert ou un fromage de style similaire qui traîne à Noël, c'est donc une façon fantastique d'en profiter. Fondant, crémeux, tentant et plein de saveurs.

Ingrédients

  • 3 tasses de farine à pain forte, plus un peu plus pour saupoudrer
  • 2¾ tasses de farine à pain de blé entier forte
  • 1 paquet de oz de levure séchée
  • Beurre sans sel
  • ½ tasse de chapelure
  • 3 8 onces. camemberts ronds
  • 6 brins de romarin frais
  • 3 petites gousses d'ail
  • 1 à 2 piments rouges frais
  • Huile d'olive

Les directions

1. Mettez les farines, la levure et 1 cuillère à café de sel de mer dans un grand bol. Faites un puits au milieu et versez progressivement 2¼ tasses d'eau tiède, en remuant et en apportant la farine de l'extérieur pour former une pâte grossière. Pétrir sur une surface propre et saupoudrée de farine pendant 10 minutes, ou jusqu'à consistance lisse et élastique. Placer dans un bol légèrement graissé, couvrir d'un torchon propre et humide et laisser lever dans un endroit chaud pendant 2 heures.

2. Beurrez un grand moule allant au four de forme agréable, puis répartissez-le uniformément sur la chapelure. En laissant un rebord de ½ pouce autour du bord, coupez la croûte du dessus de chaque camembert (en réservant deux des boîtes). Retirez l'extrémité de chaque branche de romarin et enfoncez-la dans les fromages à pâte molle, puis épluchez l'ail, tranchez finement avec les piments et enfoncez-les également. Saupoudrer chaque fromage d'une pincée de sel de mer et de poivre noir, puis placer un fromage au centre de la poêle. Divisez la pâte en trois morceaux, puis chacun d'eux en 10, vous donnant 30 au total. Un par un, roulez chaque morceau en boule et placez-le sur le moule, en partant du camembert dans un mouvement circulaire, comme sur la photo. Laisser reposer encore une heure, à nouveau recouvert d'un torchon humide.

3. Préchauffer le four à 350 ºF. Dénudez le reste des feuilles de romarin en un petit tas, mélangez avec un peu d'huile et répartissez sur la pâte. Saupoudrer d'une bonne pincée de sel de mer en hauteur, puis bomber de minuscules morceaux de beurre, qui fondront dans le pain en cuisant. Cuire au four pendant 30 minutes, ou jusqu'à ce que le camembert soit gluant et que le pain soit levé et bien cuit. Frappez la casserole au milieu de la table et plongez-les coudes prêts, il est difficile de résister à celui-ci. Et ce qui est bien, c'est que vous savez que vous avez deux fromages en réserve, prêts à cuire. Dès que vous servez le premier camembert, enfournez le second dans sa boîte sur un moule pendant environ 20 minutes, puis décantez sur le moule à pain en renouvelant avec le reste de fromage, au fur et à mesure des besoins. Des clients satisfaits garantis, à tous les niveaux. Pour 15 personnes.

Calories 270kcal, Lipides 2.1 g, Sat. Lipides 0,6 g, protéines 5,8 g, glucides 20,9 g, sucres 2,6 g, sel 0,2 g, fibres 2,9 g

Le livre de recettes de Noël de Jamie Oliver de Jamie Oliver est publié par Flatiron Books © Jamie Oliver Enterprises Limited (2017 Jamie Oliver’s Christmas Cookbook ) Photographe : David Loftus


Recettes de tapas qui apporteront un goût d'Espagne à votre prochaine fête

Une gamme colorée de tapas est une délicieuse façon de susciter l'appétit et la conversation. Une boisson sans quelque chose à manger avec elle n'est tout simplement pas très espagnole, mais cette tradition est parfaitement logique pour nous tous. Dans les villes d'Espagne, des tapas, pinces&mdashor pintxos comme ils sont connus en basque&mdash peuvent être une expression de créativité. En effet, dans tout le pays, ils sont des vitrines pour les meilleurs aliments locaux, et peuvent être aussi simples que quelques tranches de produits locaux. jamon qui est fièrement affiché sur la plupart des bars espagnols.

De toute l'inventivité culinaire et de la fierté des spécialités locales, le fidèle tortilla est un pilier réconfortant : une omelette de pommes de terre dense consommée à tout moment de la journée, une tranche de tortilla Espanola est l'équivalent culinaire d'un ami de confiance. C'est aussi un héritage culinaire, la recette transmise de génération en génération. Historiquement, les tapas étaient gratuites pour les clients du bar qui achetaient un verre. Pour encourager cela, des plats très assaisonnés, piquants de paprika ou d'ail, et riches en huile d'olive ou en fromage étaient souvent servis, des aliments qui pouvaient donner soif au client d'une autre boisson. Les tapas peuvent être aussi simples que des amandes grillées et des olives vertes salées, ou chaudes et croustillantes, comme des croquettes frites et des boulettes de viande savoureuses. Ils accompagnent parfaitement un verre de vin espagnol ou de xérès sec, de cidre ou de bière.

Bien que tout cela soit particulier à l'Espagne, un menu de tapas est facilement personnalisable si nous utilisons les ingrédients à notre disposition et apportons une touche espagnole pour le plaisir, une soirée de tapas peut être une invitation à jouer.


Dans chaque numéro

Dans chaque numéro, les lecteurs trouvent des recettes savoureuses à partager avec la famille et les amis ainsi qu'un accès à la vie de Paula et à ses traditions familiales. Cuisiner avec Paula Deen présente des recettes maison et des conseils de cuisine, un planificateur de repas hebdomadaire, des desserts gourmands, les meilleures façons de préparer des produits frais de saison, des plats à la mijoteuse et en fonte, des menus pour les vacances et les occasions spéciales, un souper du dimanche en famille, des idées de décoration de table, du Sud -des produits alimentaires fabriqués et des destinations passionnantes à visiter dans tout le Sud.

Divertissant

Les sudistes n'ont besoin d'aucune excuse pour se retrouver. Que vous organisiez le souper du dimanche en famille après l'église, une grande foule pour le jour du match, un barbecue d'été, un anniversaire marquant ou célébriez des vacances tout au long de l'année, vous trouverez des menus complets et des idées pour décorer votre table dans chaque problème de Cuisiner avec Paula Deen.

Le meilleur des saisons

Cuisiner et manger de façon saisonnière, c'est ainsi que Paula a grandi, et les recettes de son magazine célèbrent la saison de croissance du Sud toute l'année. Des légumes tendres du printemps et de l'été aux produits abondants, aux pommes et poires d'automne et aux courges et légumes verts d'hiver, Paula vous montre comment préparer délicieusement les cadeaux de la nature.

Classiques du Sud

Quand il s'agit de recettes du Sud éprouvées, Cuisiner avec Paula Deen vous a couvert. Poulet frit et pain de viande, tarte à la tomate et crème de maïs, biscuits et pain de maïs, œufs farcis et fromage au piment, quatre-quarts et cordonnier aux pêches, casseroles pour le matin, le midi et le soir, nommez-le et vous le trouverez dans le magazine .

Cuisiner avec Paula Deen Magasin en ligne

Une fois que vous aurez goûté à la délicieuse cuisine de Paula, vous en voudrez certainement plus, ce qui est exactement ce que vous trouverez au Cuisiner avec Paula Deen magasin en ligne. C'est votre guichet unique pour les numéros actuels et antérieurs du magazine, des livres, des DVD et des numéros spéciaux sur tout, des repas copieux à un plat, des dîners au poulet que toute la famille adorera, les meilleurs desserts du Sud, des plats-partage pour l'année. réunions rondes, pâtisseries saisonnières et divertissements des Fêtes, ainsi que des éditions commémoratives des anniversaires.

Table de famille de Jamie

Se réunir à la fin de la journée est si important pour renforcer les liens familiaux. Dans Cuisiner avec Paula Deen, Jamie Deen partage ses plats pratiques et amusants, parfaits pour les familles de tous âges et de toutes tailles. Les recettes de Jamie contiennent des produits de commodité bien choisis combinés à des ingrédients frais pour créer des repas maison faciles qui plaisent aux enfants et aux adultes.

Paula’s Hebdomadaire 5

Dans cette fonctionnalité, Paula propose cinq menus familiaux pour les repas de la semaine qui peuvent être préparés, cuits et servis en 45 minutes ou moins. Le menu de chaque jour propose des recettes pour un plat principal et un accompagnement pour un repas complet. Des conseils de cuisine pour gagner du temps et une liste d'ingrédients pour les recettes sont inclus, ce qui facilite la planification des repas et les courses à l'épicerie pour les lecteurs.

Bobby l'éclaire

Dans Cuisiner avec Paula Deen, Bobby Deen partage son amour pour une cuisine plus légère et saine, mais ses recettes sont toujours fermement ancrées dans ses racines du Sud. Bobby élimine le gras et le sucre des plats classiques du Sud de sa maman avec lesquels il a grandi, sans sacrifier le goût ou la qualité. Il aime expérimenter avec les ingrédients et sa chronique est un endroit idéal pour que les lecteurs découvrent de nouveaux produits et saveurs.


Ецепты

C'est une recette de dîner légère, délicieuse et très originale.

Marie Shaldibina
ек. 2009
редний 3 олоса

Filet Mignon Garni De Crevettes, Crabe Avec Une Sauce Au Vin Ail

Ce filet tendre regorge de saveurs. A commencer par un filet appétissant, des champignons portabello, des crevettes,…

Claudia Lamascolo
Janvier 2010
рофессионал 11 олосов

Marlin bleu grillé avec sauce citron-beurre

C'est un des poissons que j'adore !

SANDWICH AU FROMAGE PIMIENTO

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube (Lipardo's Global Kitchen) pour plus de recettes et de futurs tirages au sort pour des prix à gagner. Les sandwichs sont si faciles…

MARIA LOURDES V. LIPARDO-AYUB
Janvier 2011
родвинутый 3 олоса

Enchiladas au crabe et au fromage à la crème

Les enchiladas au crabe et au fromage à la crème sont une variante douce, chaude, crémeuse, délicieuse et épicée d'une enchilada au bœuf…

dp
ек. 2009
рофессионал 3 олоса

Nandu Rasam (soupe de poivrons aux pattes de crabe)

Une autre version plus facile et plus simple par rapport à "Rasam avec pattes de crabe".

Navaneetham Krishnan
июля 2014
редний 1 олос

CEVICHE!

Mon copain, Ed, d'origine portoricaine, a passé son temps dans l'armée de l'air en Amérique centrale et du Sud. Le plat préféré d'Ed : le ceviche ! Il raconte sans fin…

Amos Miller
нв. 2012
рофессионал 7 олосов

Gâteau aux Biscuits Marie

This no cook dessert is a favourite of mine. The biscuits used are 'Morning coffee' or 'Marie biscuits'. You can also use the LU Cookies or Rich Tea…

louise
февр. 2010
Продвинутый 13 голосов

Ensaladang Ampalaya (Bitter Melon Salad)

This is a very quick and easy salad recipe with bitter melons, tomato, chrimp paste. Very good for those with…

ShaleeDP
марта 2013
Средний 1 голос

Joe's Crab Shack Crab Cakes

Delicious Copycat Recipe For The Famous Joe's Crab Shack Crab Cakes.

Recipe Kitchen
нояб. 2012
Продвинутый 1 голос

Thai Papaya Salad (Som Tun)

An awesome light, spicy salad. My mother-in-law showed me how to make this dish. It can't be too spicy!!

Killer Hogs Dry Rub Recipe

This is the recipe we use in competition BBQ contests. It's a simple dry rub, but it gives your meat the exact flavor you need to produce…

Malcom Reed
окт. 2010
Профессионал 4 голоса

Easy Crab Omelette

This is like the usual omelette but it has a flavor that many enjoy. I enjoy this. My mom used to make this when I was younger. I mean todo the same…


Our version of Jamie Oliver’s chocolate-and-orange pudding

1. Grease a 1.3 litre pudding bowl. Fill a saucepan with enough water to cover the cover (you'll also use this pan to steam your pudding). Add the whole orange and boil at a high heat for at least 10 minutes with the lid on, after which time the peel should be soft. Remove the orange carefully from the water once cooked.
2. Melt the butter and chocolate in a bowl over a pan of hot water. Put the flour and cocoa into a mixing bowl add the melted butter and chocolate, then the sugar, eggs and milk and mix well.
3. Put about two-thirds of the mixture into the pudding bowl, making a well in the middle.
4. Prick the orange all over with a fork or skewer and place it in the middle of the pudding mixture. You can also slice the orange into sections to check for any seeds if you like, but this isn't necessary.
5. Dice the butter and dot it round the orange with the caster sugar, then cover with the remaining pudding mixture. Cover with wax paper, then with foil. Bring 1 litre water to the boil in the saucepan you boiled the orange in. Place the pudding in the saucepan (the water should come halfway up the sides of the bowl) and steam for 2 hours. Check the water level every so often, in case it needs to be topped up.
6. Turn the pudding out onto a serving dish and serve with custard or cream.

This recipe is inspired by a Jamie Oliver version, as part of a feature in our July 2020 issue where TASTE team members shared their favourite hot puddings.

Photograph: Sadiqah Assur-Ismail

Production: Jacqueline Burgess

Food assistant: Claire-Ellen Van Rooyen

Recipe by: Jacqueline Burgess View all recipes

Food stylist Jacqueline Burgess has been working with TASTE for the past six years. She loves coming up with wholesome recipes – whether low and slow or fast 'n fresh.


One Fine Meal: A taste of Tiny Lou’s from new culinary team

There’s always a bit of scuttlebutt when a talented chef leaves a popular restaurant to pursue another opportunity. When Jeb Aldrich bid adieu to French-American bistro Tiny Lou’s at the Clermont Hotel late last year — and pastry chef Claudia Martinez followed soon after — talking heads wondered who would be tapped to take the brasserie into its next chapter.

Novak had been on the job for just a couple of weeks when I interviewed him for a story about young Black culinarians like him who were getting hired or promoted at prominent metro Atlanta restaurants. In his 14-year career, Novak had worked at several high-profile Bay Area restaurants, most recently at Torc, under the direction of chef Sean O’Toole. Considering that Novak had ascended to the position of chef at Tiny Lou’s by age 30, I asked him to share his mantra for success. “Show what you can do,” he replied.

Barely three months later, Novak certainly is showing what he can do. That can mean two or three dishes a week undergoing a change — whether due to sourcing, a creative itch, or discovery of a more streamlined method of preparation.

“In one month, I had three different bass setups,”' he said, ticking off a presentation that first featured the fish with a cassoulet, then with Carolina crab rice, and — when the price of crab increased — letting the fish swim in a mussels sauce.

Next week will see the debut of a new menu that pays attention to the flow of a meal. “Menu construction is important to me,” Novak said. That means adding a section of snacks to the top of the carte, nibbles that can “come flying out of the kitchen” to please those in need of instant gratification. It also means inserting more large, shareable side dishes, like the crowd-pleasing whole roasted, curried cauliflower.

Novak is tasked not only with satisfying diners at Tiny Lou’s and the lobby bar, but also the rooftop crowd. Yet, juggling distinct menus is his favorite part of the job. “I cook so many different kinds of food,” he said. “Coming up, I worked at sushi spots, Cracker Barrel. It’s fun to get to unleash that.”

Come summer, he hopes to give rooftop diners a taste of “little Mexico.”

The takeout meal that I ordered showed a bit of Novak unleashed, from a snap pea springtime take on green beans amandine to a collard greens gratin created by necessity. “I screwed up and ordered too much cheese and too much collard greens,” Novak admitted. He took the resulting move from his French training, he said. “Alain Passard is pretty big about putting greens in the form of a gratin. Because there’s cheese in there, (people) will eat their greens.”

Still, it’s hard for Novak to see his food packaged for carryout. “I’ve never been a lover of to-go food,” he said. “But, the pandemic came, and now it’s not a choice. Vous devez. That revenue stream is too big to cut off.”

My Tiny Lou’s takeout meal didn’t suffer much on the ride home, and the dessert showed the possibilities of sweet endings for to-go times. When I opened Ware’s Earl Grey crepe cake, it was evident that final flourishes had been completed after it had been set in the box.

Although I’m itching for a sit-down dinner on-site, Tiny Lou’s can dish up one fine meal to go.

Menu: French-American brasserie

What I ordered: house-made bread service spring sugar snap peas collard greens gratin steak frites free-range chicken duo Earl Grey crepe cake

Price range: starters, $8-$24 dinner entrees, $20-$47 sides, $7-$12 desserts, $9-$12

Service options: dine-in phone ordering for takeout online ordering and delivery through ChowNow, Postmates and Uber Eats

Outdoor dining: rooftop patio (weather permitting)

Experience: The buttery brioche, finished with flaky salt, is a great way to start. The menu changes regularly, so if sugar snap peas and collard greens aren’t around, try another side portions are enough for sharing. I ordered the hanger steak rare. As expected, it was medium-rare by the time I arrived home. The chicken had a nicely lacquered, crisp skin, but the bird was overseasoned. When I called to place my order, the hostess raved about all the desserts, but suggested the crepe cake would hold up best in transit. Ça faisait.


Jamie Oliver’s 30-minute meals: Tomato soup, chunky croutons, guacamole and sticky prune sponge puddings

This hearty, autumnal menu is perfect comfort food as the nights draw in.

Comforting: Tomato soup with créme fraîche and basil
  • 1kg (2lb 4oz) ripe cherry tomatoes on the vine, red and yellow
  • 4 grosses tomates
  • 1 piment rouge frais
  • 4 cloves of garlic
  • 1 ciabatta loaf
  • 2 small red onions
  • 4tbsp balsamic vinegar
  • A small bunch of fresh basil
  • A few dollops of créme fraîche, to serve
  • A handful of mixed-colour cherry tomatoes
  • 1-2 fresh red chillies
  • A handful of fresh coriander
  • 2 avocats mûrs
  • 2 citrons verts
  • ½ bulb of fennel
  • 1 carrot
  • ½ concombre
  • ½ a 125g pack of grissini or other breadsticks
  • 1 x 290g tin of pitted prunes
  • 100g (3½oz) plain flour
  • 50g (1¾oz) soft dark brown sugar
  • 50g (1¾oz) unsalted butter, room temperature
  • 1 heaped tsp ground ginger
  • ½ level tsp bicarbonate of soda
  • 75ml (2½fl oz) milk
  • 1 oeuf
  • Golden syrup and créme fraîche, to serve
Rustic: Serve your guacamole on a board and your grissini in a glass

TO START: Get all your ingredients and equipment ready. Turn the oven on to 220C/gas 7 and put a large saucepan on a low heat. Put the standard blade attachment into the food processor.

TOMATO SOUP: Pull the tomatoes off the vines, but leave some of their green tops on. Quarter the larger tomatoes, then put all the tomatoes into a roasting tray. Drizzle over a good lug of olive oil and season.

Halve and deseed the red chilli and add to the tray. Crush in 4 peeled cloves of garlic. Quickly toss everything, then put on the top shelf of the oven for 12 to 15 minutes.

CROUTONS: Get another roasting tray and rip the ciabatta loaf into 8 equal chunks. Add a good lug of olive oil, a pinch of salt and whack on to the bottom shelf of the oven.

TOMATO SOUP: Peel and roughly chop the onions and put them into the hot saucepan with a lug of olive oil and a good pinch of salt. Turn the heat up to medium and leave to soften, stirring occasionally.

PRUNE PUDDINGS: Get 4 cups that will all fit into your microwave at the same time. Tip the prunes into a bowl, then spoon 1tbsp of their syrupy juice into each of the cups. Divide all the prunes between the 4 cups.

TOMATO SOUP: Stir 4tbsp balsamic vinegar into the onions and let it cook away and reduce down.

PRUNE PUDDINGS: Put the flour, sugar, butter, ground ginger and bicarbonate of soda into a food processor and whiz. Crack in the egg, then add the milk. Let it whiz until smooth (you may need to scrape round the edge and whiz again), then divide between the cups (they should be two-thirds full) and put to one side.

GUACAMOLE: Squeeze a handful of cherry tomatoes on to the biggest board you have, then finely chop up the flesh with 1 to 2 red chillies and a handful of coriander leaves, including the top part of the stalks.

TOMATO SOUP: Take the tray of tomatoes out of the oven and add everything to the pan of onions.

CROUTONS: Check them – if they are crisp and golden turn off the oven, but leave them in there to keep warm.

Irresistible: Sticky prune sponge pudding with syrup and créme fraîche

GUACAMOLE: Halve and stone the avocados, then squeeze them over the board so the flesh comes out of the skins. Discard the skins, add a pinch of salt, squeeze over the juice of 2 limes and chop everything together until fine. Taste and adjust the flavours if needed, then use your knife to sweep everything to one side of the board.

Cut the ½ bulb of fennel into wedges. Peel the carrot, quarter lengthways and cut into batons, then do the same with the cucumber. Sprinkle over a pinch of salt, then arrange the vegetables next to the guacamole.

Put a handful of grissini into a glass and take them to the table with the board of guacamole.

TOMATO SOUP: In two batches, carefully pour the vegetables from the saucepan into a liquidiser. Add most of the basil, put the lid on, cover with a tea towel and whiz to a fairly rustic consistency, pouring the mixture into a large pan or serving bowl as you go.

Once finished, mix well, season to taste and top with a dollop of créme fraîche, a few basil leaves and a drizzle of extra virgin olive oil. Take to the table with a stack of soup bowls and the tray of croutons from the oven.

PRUNE PUDDINGS: Just before serving, pop the puddings into the microwave to cook on full power for 6 minutes.

TO SERVE: Put a crouton or two in the bottom of each soup bowl. Ladle the soup on top, then dig in and let everyone help themselves to the guacamole.

When the desserts are ready, bring to the table, drizzle over a little golden syrup, top with créme fraîche and go for it (use a spoon to turn them upside down in the cups and you’ll be in for a treat).


Voir la vidéo: COUP DE TONNERRE: VOICI LA VIDÉO DE OUATTARA QUI LINCRIMINE A NOUVEAU